La Roche-Guyon
Val-d’Oise, Île-de-France

Pour saisir le charme et la singularité de La Roche-Guyon, il faut aborder ce village depuis la Seine. Plusieurs siècles d’histoire dévalent la falaise crayeuse jusqu’aux abords du fleuve : l’habitat troglodytique des origines, le donjon médiéval, l’imposant château, témoin du Siècle des Lumières ou les traces de la Seconde Guerre mondiale,
 et le village aux influences franciliennes et normandes.
© Natalia Durango/hemis.fr

La Roche-Guyon Val-d’Oise, Île-de-France La Roche-Guyon Val-d’Oise, Île-de-France
00:00 / 01:14

À une heure de Paris, en plein cœur du Parc naturel régional du Vexin français, La Roche-Guyon est situé aux frontières de la Normandie et de l’Île-de-France, ce qui se ressent autant dans l’architecture que dans ses paysages. Les origines de ce plus beau village de France remontent au IVe siècle, où il n’était formé que d’habitations troglodytiques, puis vient les temps médiévaux et la construction du château. Ce dernier, dont le village tire son nom, a été de nombreuses fois modifié au cours des siècles. Seul le donjon subsiste du château originel. Propriété de la famille de La Rochefoucauld depuis 1659, lieu de fréquentation des rois de la Renaissance au Siècle des Lumières, il a été investi en février 1944 par les troupes du maréchal Rommel qui tente de négocier la paix avec les alliés. Implanté au bord du fleuve, le potager-fruitier du XVIIIe siècle, classé Jardin remarquable, s'offre à la vue depuis les salons d'apparat du château. Entre les falaises blanches du château, les jeux de lumière sur l’eau et l’exubérance végétale du potager, la Roche-Guyon est à découvrir aussi par la Seine grâce à la récente création d’une halte fluviale.