Plan d’Aups Sainte-Baume, Parc naturel régional de la Sainte-Baume
Var, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur

Du haut de ses 1148m d’altitude, la montagne Sainte-Baume domine la Basse-Provence. Au pied de la falaise abritant la grotte de Marie-Madeleine, haut lieu de pèlerinage,
 se trouve une forêt d’exception, très ancienne, - une hêtraie "relique" inhabituelle 
sous ces latitudes - offrant, au cœur du Parc naturel régional de la Sainte-Baume, un espace propice au ressourcement.
© Georges Flayols

Plan d’Aups Sainte-Baume, Parc naturel régional de la Sainte-Baume Var, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’AzurPlan d’Aups Sainte-Baume, Parc naturel régional de la Sainte-Baume Var, Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur
00:00 / 01:17

Une forêt millénaire exceptionnelle, telle est la hêtraie de Plan d’Aups, la plus méridionale de France continentale. Préservée grâce à la protection des rois de France depuis le XIe siècle, cette forêt moussue et humide, lumineuse et sombre, profite d’un microclimat favorable à la présence étonnante de certaines essences d’arbres, parfois pluricentenaires, en contexte méditerranéen mais aussi d’une grande diversité de formes de vie : champignons lignicoles, bactéries, moisissures, protozoaires, microfaune et arthropodes. En zone méditerranéenne, cette forêt est considérée comme la troisième plus riche en coléoptères, abritant à elle seule 5 des 11 espèces inscrites à la Directive européenne à l’origine du réseau de sites Natura 2000 ! C’est un refuge pour le Grand Capricorne, la Rosalie des Alpes, le Lucane cerf-volant, le Taupin violacé et le Pique-prune. Les arbres creux de la hêtraie sont aussi nécessaires à l’alimentation et à la nidification d’oiseaux comme le Pic noir, et le gîte de chauve-souris telles que le Murin de Beschtein. Pour ces raisons et bien d’autres, la Sainte-Baume est devenue, en 2018, la dixième forêt française labellisée Forêt d’exception® par l’ONF.