Vergers haute-tige, Parc naturel régional de l’Avesnois
Jolimetz, Nord, Hauts-de-France

Le Parc de l’Avesnois, dominé par l’activité agricole, bénéficie de paysages de bocage d’exception. Les prairies pâturées, bordées de haies, sont encore parfois plantées d’arbres fruitiers. On y compte 300 variétés de pommiers ! Un paysage en perpétuelle construction : 3 080 arbres fruitiers ont été plantés depuis 2010.
© PNRA/Samuel Dhote

Vergers haute-tige, Parc naturel régional de l’Avesnois Jolimetz, Nord, Hauts-de-FranceVergers haute-tige, Parc naturel régional de l’Avesnois Jolimetz, Nord, Hauts-de-France
00:00 / 01:12

Créé par l’homme-défricheur entre le 5ème et 13ème siècle, le bocage de l’Avesnois a toujours été utile aux éleveurs et aux agriculteurs, tant pour enclore les bêtes que pour les protéger du vent. Lié à la vocation herbagère et laitière de l’Avesnois, il est source de produits laitiers, de viande bovine et de produits du verger. Se promener en Avesnois, c’est aller à la rencontre, au détour des chemins bordés de haies, de prairies plantées d’arbres fruitiers. Le plus souvent des pommiers mais parfois aussi des cerisiers, pruniers et poiriers. Ce sont ainsi 300 variétés de pommiers qui font la richesse du patrimoine végétal et paysager de l’Avesnois. Pour préserver cette diversité et les caractéristiques de ces fruits adaptés à ce terroir, le Parc, en lien étroit avec le Centre Régional de Ressources Génétiques, accompagne une dizaine d’agriculteurs regroupés en association : "les vergers haute-tige de l’Avesnois". Ensemble, ils font la promotion d’un jus de fruits transformé collectivement et vendu essentiellement sur le territoire de l’Avesnois sous la marque "Valeurs Parc". Un exemple d’actions où se marient préservation du patrimoine et économie locale.