Villedieu-les-Poêles
Manche, Normandie

Au XIIe siècle, les chevaliers de l’ordre de Malte fondent la ville et y installent des ateliers de dinanderie et de poêlerie, à l’image de ceux qu’ils découvraient au Moyen Orient
lors des croisades. Dans les ateliers sourdins, les ouvriers travaillent toujours le cuivre et l’étament pour réaliser casseroles et bassines très prisées des chefs et amateurs de cuisine gastronomique.
© Label Grimace

Villedieu-les-Poêles Manche, Normandie Villedieu-les-Poêles Manche, Normandie
00:00 / 01:15

A Villedieu-les-Poêles, capitale du cuivre, située au coeur de la Manche, dans la baie du Mont Saint-Michel sont installés deux ateliers d’exception de cet art moyenâgeux : le plus ancien, Mauviel 1830 et l'Atelier du Cuivre, fondé en 1850. Tous deux sont les plus anciens ateliers encore en activité et ont su conserver le savoir-faire ancestral de la dinanderie dans la production d’ustensiles de cuisine à la fabrication de pièces sur-mesure. Le cuivre est un matériau noble par définition, le meilleur des conducteurs de chaleur, mais pour le préserver de son oxydation, il faut y pratiquer l’étamage. Un geste ancestral, un savoir-faire unique, effectué par un étameur – celui qui étame. Après avoir déversé un bain d’étain fondu, l’étameur tourne à chaud celui-ci dans le poêle avec une éponge spécifique. L’étamage est une des étapes importantes dans la fabrication d’un poêle, mais pas la seule. En amont, le repoussage qui donne une forme à une plaque de métal vierge, le polissage qui la rend plus lisse ou a contrario le martelage. Bref, une succession d’étapes qui fait partie de la grande tradition de la dinanderie.